GEMME-NATURE / La naturopathie par Frédérique Lisbet

La réflexologie auriculaire est une technique de réflexologie occidentale qui travaille sur la stimulation de points de l’oreille. Dans sa forme pratiquée aujourd’hui, elle a été mise au point au milieu du 20ème siècle par le français Paul Nogier. On retrouve néanmoins des traces qui permettent d’affirmer qu’elle était déjà pratiquée dans l’Antiquité, en particulier par Hippocrate. Elle est aussi assez similaire à la réflexologie auriculaire telle qu’elle est toujours pratiquée en médecine traditionnelle chinoise.

Comme toutes les techniques réflexes, elle permet d’agir à distance sur différents organes ou parties du corps. Elle se base sur une topographie auriculaire qui représente l’ensemble du corps. Les effets de la méthode s’expliquent en grande partie par l’innervation et la vascularisation très riches de l’oreille. Les points de stimulation ne sont réactifs que lorsque les parties du corps en regard sont en souffrance.

Dans quel but la pratiquer ?

Telle que je l’utilise, la réflexologie auriculaire vient toujours en support d’une approche naturopathique plus globale. Elle cible plus particulièrement des troubles fonctionnels comme

  • Des troubles du système nerveux : insomnie, état d’anxiété et de tension excessive en lien avec le stress…,
  • Des douleurs ostéo-articulaires, qu'elles soient ou non d'origine rhumatismale,
  • Des difficultés en lien avec l’ophtalmologie et la sphère ORL,
  • Des atteintes dermatologiques,
  • Diverses formes de dépendance : drogues, cigarette, boulimie sucrée, anorexie…,
  • Certaines formes de migraines,
  • Différentes formes de spasmes (digestifs, intestinaux, utérins)…

Elle permet aussi de gérer des situations d’urgence en soulageant rapidement la douleur du patient.

Déroulement et fréquence des séances

Une séance se pratique généralement en position assise et ne dure que quelques minutes.

Pour les situations aigües, il y aura généralement 2 à 3 séances faites de façon rapprochée (à 3 ou 4 jours d’intervalle). Pour les symptomatologies chroniques, les séances seront plus espacées mais aussi plus nombreuses, par exemple 8 à 10 séances pratiquées à 2 semaines d’intervalle.